I. Séminaire au château de Montchat à Lyon

Organisé par Objet Direct, le ton est donné : on n'est pas là pour tricoter.

Au menu :

  • Introduction : évolution des usages du Web ;
  • Contribution d'HTML5 au RIA ;
  • Applications mobiles multiplateformes ;
  • Conclusion et démonstration.

Une courte introduction présentant la société et son groupe passée, les deux intervenants, Julien Roche et Philippe Guédez, nous rappellent comment le web a évolué depuis ses débuts, en insistant sur l'émergence du web mobile avec l'apparition de l'iPhone en 2007 et sur les nouvelles interfaces riches, comme Google Documents et consorts.

C'est avec un exposé très bien structuré et préparé que les deux conférenciers nous détaillent ensuite les différents éléments et modules HTML5. Les exemples sont plutôt bien choisis, les démonstrations de certains modules très intéressantes.
On aurait cependant aimé, en plus des aperçus visuels, des exemples d'implémentation des modules. Autre point dommageable, la corrélation du HTML5 avec le CSS3 : en effet, tel que certaines fonctionnalités CSS3 ont été présentées, le néophyte peut facilement faire l'amalgame « HTML5 = CSS3 », alors que ce sont deux spécifications bien distinctes, avec des groupes de travail totalement différents et indépendants.
Ce chapitre se termine sur une excellente note, à savoir un récapitulatif des différents modules HTML5 et leur implémentation actuelle sur les différents supports.

On peut ressentir une certaine expérience dans le domaine, quand les deux maîtres de cérémonie nous parlent des difficultés à déployer une application mobile sur l'ensemble des systèmes des smartphones du marché, dont les trois plus courants sont iOS, Android et BlackBerry. En effet, pour chacun de ces systèmes, un langage différent à apprendre, ou un développeur différent à inclure dans l'équipe de développement. Cela reste donc une opération coûteuse, sans parler de la maintenance et des mises à jour des applications.
La solution selon les orateurs est donc d'utiliser un framework de type PhoneGap qui permet de faire du code HTML/CSS /JavaScript identique pour l'ensemble des systèmes supportés par le framework et permet donc ainsi de créer des applications sans avoir à apprendre des langages spécifiques. La quasi-totalité des navigateurs présents sur les systèmes mobiles ont implémenté les dernières technologies en matière de HTML et de CSS, ce qui nous permet en outre de bénéficier de tous les avantages qu'elles procurent.

Pour finir ce séminaire, Julien Roche et Philippe Guédez nous présentent un exemple concret d'utilisation du framework PhoneGap à travers une application en développement pour l'un de leurs clients.
Comme on pouvait s'y attendre, ils justifient leurs choix technologiques (utilisation du framework jQuery Mobile par exemple, qui est pourtant sorti en version bêta seulement ce 20 juin 2011) avec une répartie remarquable, la même dont ils ont fait preuve jusqu'à présent. Un point noir pourtant, quand l'un de nos deux conférenciers a parlé du stockage de données avec le module HTML5 LocalStorage pour faciliter la pagination sur la recherche d'un « gros volume » de 450 articles... Malheureusement pour certaines applications, ce nombre se compte en plusieurs millions.
La veille technologique est fondamentale dans le développement web et on peut dire que c'est un art que Julien Roche et Philippe Guédez maîtrisent à merveille.

II. Liens concernant ce séminaire